[#11] Forget me not en double gaze safari

Front

Une vraie aventure couturesque cette robe …

DSC_0098_edited

Aventure 1 : le tissu

A l’origine je souhaitais faire cette robe dans une viscose toute fluide (encore un tissu Atelier Brunette que je n’ose pas couper) avec un passepoil comme sur de jolies réalisations vues sur la toile (comme celle d’Annexe Dilettante ici ou de Granit roses et hortensias bleus par exemple). Un peu transparente ma viscose, je réfléchissais donc à la création d’une doublure … quand avec le printemps les double gaze ont fleuri et j’avais envie d’essayer et j’ai craqué (plus de problème de transparence) et j’ai changé d’idée.

Gros challenge en fait car la double gaze se détend très vite et ne tombe pas toujours comme on voudrait, du coup malgré une toile j’ai eu plein de surprises

Aventure 2 : la jupe

Tombé

Avec ces fronces qui partent des empiètements côtè, le modèle est parfait pour masquer des hanches un peu fortes, et facile à ajuster si besoin. La toile en taille 40 était bien en haut, mais je trouvais qu’il y avait trop de tissu sur la jupe : j’ai donc retiré 3 cm de chaque côté (soit 12 en tout quand même). Malheureusement avec la double gaze ça donnait sur les côtés un effet « sac de patates » assez détestable, que j’ai rattrapé comme j’ai pu en reprenant la couture de la courbe des hanches sur presque 10 cm de haut. C’est pas complètement symétrique au final mais ça se voit à peine.

DSC_0112

Aventure 3 : le tombé sur la chute de reins

En cours de toile je trouvais que l’arrière tombait trop droit, pas très joli avec une cambrure un peu prononcée. Je venais de réaliser une blouse Jasmine pour ma petite soeur, du coup j’ai repris le tracé de la courbe arrière (il y a une couture milieu dans cette blouse) et magique ma toile tombait beaucoup mieux.

Sauf que une fois réalisée avec de la double gaze, ma modification n’allait plus du tout. Plutôt que de forme un léger creux au niveau de la chute de reins, ça tombait tout droit, et ensuite ça formait un énorme pli à l’arrière (pile sur les fesses donc, je n’ai même pas pris la photo tellement c’était moche)

A un moment pas le choix : j’ai pris le pli à l’intérieur et fait une grande couture jusqu’en bas … pas du tout prévue donc. Bien sûr le raccord de la guipure se voit, mais sinon personne ne détecte qu’il s’agit d’un rattrapage.

DSC_0109

[PS : ma guipure est cousue à la main sur les coutures pour être parfaitement alignée, ça m’a évité une aventure supplémentaire = prendre dans la couture avec les fronces un rebord de 1 millimètre sans dévier et j’avoue que c’est pour moi beaucoup plus simple]

IMG_1639

Aventure 4 : les manches

J’avais choisi la version A avec les manches tulipes. Le dessin du patron est impressionnant, il fait même un peu peur avant le montage mais pour moi la difficulté n’a pas été là. En effet, avant de monter, il faut faire un ourlet de deux fois 0,5 cm : avec toutes les courbes ce n’est déjà pas facile mais avec une double gaze sur laquelle on ne peut pas tirer (ça déforme très vite) c’est vite devenu un enfer. Mon ourlet final devait faire presque 1 cm, heureusement avec la guipure – cousue à la main de nouveau – on ne voyait rien, je m’en réjouissais d’avance.

Le montage est facile si on a bien marqué les repères, j’ai tout monté d’un coup sans surfilage (mais avec beaucoup d’épingles pour bien répartir les fronces)

J’étais super fière de moi avant d’essayer. Hélas une fois enfilée patatras ! Malgré tous mes efforts le tissu s’était beaucoup déformé et la manche faisait un horrible pli gondolant sur l’arrière. Impossible à récupérer, désespoir absolu. Je me suis promis d’acheter un pied ourleur pour ma MAC. J’ai tout démonté. J’ai tenté de découper une manche plus simple dans un des pans, rien à faire. Poubelle pour mes tulipes brodées.

Du coup je me suis rabattue vers la version B des manches. J’ai acheté le pied ourleur : une merveille mais définitivement pas pour la double gaze. J’ai fini par couper un biais dans une chute, bien l’étirer avec une couture de soutien, et le monter sur le bord : ça donne une tenue que j’aime bien, même si pas tout à fait l’idée d’origine.

Detail manche

Aventure 5 : la parmenture

A ce stade, on se dit ça y est, j’ai presque fini, je peux attaquer les finitions tranquille. Eh eh, sauf que lorsqu’on change la version de manches en cours de route, ça veut dire que la parmenture initiale ne va plus #@!<?§!!

Re-désespoir car il ne me restait que des chutes. Dans ma déveine, en tirant un peu sur la largeur de la chute, j’ai réussi à faire passer les nouveaux morceaux. Soulagement.

Le montage de la parmenture et l’ourlet sont allés comme sur des roulettes, il reste juste l’attache sur laquelle je ne me suis toujours pas décidée. Je porte donc la robe sans, et personne n’a rien dit.

DSC_0110

Conclusion des aventures

Malgré tous ces rattrapages, j’adore le modèle et j’ai déjà porté la robe deux fois (même au boulot). Elle est finalement un peu large mais je pense que c’est la double gaze qui déforme … J’envisage sérieusement de la refaire dans un coton ou un tissu très fluide mais peut être en 38 pour le haut du coup … à suivre

Patron robe Forget me not de Slow Sunday

Double gaze et guipure sur Ma Petite mercerie

Publicités

5 réflexions sur “[#11] Forget me not en double gaze safari

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s